BFM Eco

Les cigarettes mentholées désormais interdites à la vente en France

La nicotine pourrait avoir un effet contre le coronavirus, des études sont encours pour valider cette théorie

La nicotine pourrait avoir un effet contre le coronavirus, des études sont encours pour valider cette théorie - AFP

Décidée en 2014 au niveau européen, l'interdiction de la cigarette mentholée prend effet ce mercredi 20 mai. Elles séduisaient une clientèle surtout jeune et féminine.

Fini les odeurs de tabac mentholé. A partir de ce mercredi 20 mai, la vente de cigarettes au goût de menthol est désormais interdite en France ainsi que dans toute l'Union européenne. 

Cette interdiction fait suite à une directive prise en 2014 au niveau communautaire qui proscrivait la vente de tabac "contenant un arôme caractérisant particulier." Si les saveurs vanille, chocolat ou fruits ont disparu cette année-là, les mentholées bénéficiaient toujours d'une dérogation. Plus à partir d'aujourd'hui.

Une victoire obtenue de haute lutte par les associations qui luttent contre le tabagisme. Apparues dans les années 1930, la cigarette mentholée est devenue un enjeu marketing dans les années 1970 pour amener les jeunes consommateurs vers la cigarette avec un produit plus doux. Aujourd'hui, ce type de cigarettes est principalement consommé par des jeunes et des femmes.

"Le menthol, utilisé depuis de nombreuses années par les fabricants, a joué en son temps le même rôle que les nouvelles saveurs très sucrées aujourd’hui répertoriées, explique le Comité national contre le tabagisme. Les documents internes des industriels révèlent en effet que la douceur d’une cigarette est très importante pour les consommateurs. Déjà en 1972, un document de RJ Reynolds présentait un rapport sur une étude qualitative relative aux arômes, démontrant par exemple que les cigarettes aromatisées bénéficient d’un très bon potentiel pour atteindre les jeunes (18-35 ans), pouvant plus facilement s’identifier à un style de vie."

La mentholée plus nocive

Une sorte de cheval de Troie dans la tabagisme. Et ces cigarettes, malgré leur douceur au goût, n'en sont pas moins nocives. D'abord, elles contiennent plus de goudron. Et par ailleurs, les fumeurs de mentholées ont tendance à tirer davantage sur leur cigarette. Ils absorbent ainsi plus de nicotine et surtout émettent plus de monoxyde de carbone très nocif.

Les fabricants de cigarettes ont tenté depuis 2014 d'attaquer cette interdiction de vente en assurant que les cigarettes mentholées n'étaient pas particulièrement consommées par un jeune public. Ils n'ont finalement pas obtenu gain de cause.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco