BFM Business

Les biscuits BN se font croquer par des turcs 

Les biscuits BN sont la propriété de United Biscuits

Les biscuits BN sont la propriété de United Biscuits - Jean-Sebastien Evrard - AFP

Le groupe United Biscuits, qui détient la célèbre marque de biscuits BN, a été vendu ce lundi 3 novembre au turc Yildiz Holding par Blackstone et PAI Partners. Son nouveau propriétaire entend faire de l'entreprise un acteur mondial.

Les biscuits BN ont désormais un nouveau propriétaire. Les fonds Blackstone et PAI Partners ont annoncé, ce lundi 3 novembre, la vente de United Biscuits, l'entreprise propriétaire de la marque de biscuit au sourire chocolaté, au turc Yildiz Holding.

Ce dernier deviendra par conséquence le troisième fabricant de biscuits au monde. Aucun montant n'a été fourni pour la vente de United Biscuits, qui, outre BN, détient les marques de biscuits Delacre ou McVitie's. Mais la presse économique a évoqué la somme d'environ 2 milliards de livres, soit environ 2,55 milliards d'euros.

Des activités complémentaires

Yildiz, la plus grosse entreprise d'alimentaire et de boissons en Turquie, a expliqué dans un communiqué distinct vouloir s'étendre à l'international grâce à United Biscuits, dont les activités sont jugées très complémentaires.

Le groupe britannique possède 16 usines dont sept au Royaume-Uni, où il est le numéro un du biscuit. Il est également deuxième en Belgique, en France, en Irlande ainsi qu'aux Pays-Bas.

Yildiz, presque inexistant au Royaume-Uni, est en revanche bien implanté en Amérique du nord, au Moyen-Orient et en Afrique du nord, ainsi qu'en Chine et au Japon.

Devenir "un acteur mondial"

L'entreprise turque estime aussi que le portefeuille de marques détenu par United Biscuits est complémentaire avec celui de sa filiale agro-alimentaire Ülker, qui fabrique notamment biscuits et produits chocolatés, avec par exemple les chocolats belges Godiva.

"Nous voulons faire croître United Biscuits pour en faire un acteur mondial au sein de Yildiz. Cela en renforçant notamment sa position au Royaume-Uni, où Yildiz bénéficie actuellement d'une présence minimale et, par conséquent, nous allons continuer à investir au Royaume-Uni et en Europe", a commenté Murat Ülker, président de Yildiz Holding.

Avant cette cession, une introduction en Bourse de United Biscuit avait été envisagée, indiquait le Figaro en juillet dernier. Cette opération, qui devait survenir au premier semestre 2015, avait de toute façon pour but de préparer la cession du groupe. Les propriétaires de United Biscuits espéraient ainsi séduire "un géant de l'alimentaire", comme Kellogg's.

J.M. avec AFP