BFM Business

"Le voleur de brosses à dents", Eglantine Eméyé raconte son quotidien avec son fils polyhandicapé

-

- - RMC

Samy, 10 ans, est polyhandicapé et autiste. Sa mère, Eglantine Eméyé, raconte dans "Le voleur de brosses à dents" sa vie avec ce fils, accaparant, épuisant. Un récit plein d'humour sur son combat quotidien pour le bien-être de son petit garçon.

Samy a aujourd'hui 10 ans. Polyhandicapé, autiste, il est le fils d'Eglantine Eméyé, ancienne Miss Météo de Canal+. Dans son livre, "Le voleur de brosse à dents", elle raconte son combat au quotidien face au handicap de son petit garçon.

Pourtant, tout a bien commencé. Alors que sa première grossesse avait été éprouvante, celle-ci a été facile. Pourtant rapidement, Eglantine Eméyé se rend compte que son petit Samy est "différent". A trois mois, il ne tient pas sa tête. "Tu n'es qu'une poupée de chiffon, toute molle", écrit-elle. Les médecins la rassure, lui conseille de ne pas s'inquiéter. A 6 mois, Samy bave constamment, il est toujours aussi mou, le regard dans le vide. Elle insiste auprès des médecins. Finalement on lui diagnostique une épilepsie permanente.

Et c'est Francis Perrin, qui en voyant l'enfant, lui trouve une ressemblance étrange avec son propre fils, autiste. Un diagnostic confirmé par les médecins, plus tard…

"Il hurle comme s'il était terrorisé"

Commence alors un long combat. Contre le handicap de son fils. Il s'automutile, passe ses nuits à hurler. "Si je le laisse, il est capable de hurler comme ça des heures durant, rien ne le calme (…) Il hurle vraiment, comme s'il était terrorisé, et se frappe, encore et encore. Demain matin, son visage révèlera les traces de ses coups (…): les temps violettes, les joues rouges, tuméfiées, les pommettes déformées".

Et il grandit, devenant plus lourd à porter, plus difficile à maîtriser, à changer. Eglantine Eméyé se retrouve face au néant administratif. Aucune structure n'accepte de prendre en charge son fils. Et on lui demande des comptes: "Je dois fournir les justificatifs de handicap de Samy, et uniquement pour l'année 2011, ce qui est plutôt drôle a priori. Comme si Samy pouvait avoir été handicapé à 80% en 2010, autant en 2012, mais pas en 2011".

"Tu penses que tu vas tenir comme ça longtemps?"

Elle crée une petite école avec d'autres parents, qui accueille 6 enfants autistes. La structure échappe finalement à leur contrôle pour être confiée à l'Association française de gestion des services et établissements pour les personnes autistes. L'école s'agrandit, doit respecter certaines normes administratives. Eglantine Eméyé ne reconnaît plus la structure qu'elle avait voulue sur mesure pour les enfants.

Elle se résout finalement à placer Samy, loin d'elle, à 800km de Paris à l'hôpital San Salvadour de Hyères. Marcel Rufo, le pédopsychiatre avec qui elle coanime l'émission "Allo Rufo" sur France 5, lui lâche un jour: "Regarde-toi. Tu penses que tu vas tenir comme ça longtemps? A qui crois-tu rendre service? A Samy? A Marco?". Elle se résout à le confier à l'hôpital à l'année. "Se séparer pour mieux s'aimer", lui avait dit une soignante.

Retrouvez l'interview d'Eglantine Eméyé chez les GG ici.

Le voleur de brosses à dents, Eglantine Eméyé, Robert Laffont, 20€