BFM Business

Le propriétaire d'André et de Naf Naf restructure sa dette

Naf Naf appartient à Vivarte.

Naf Naf appartient à Vivarte. - -

Le groupe Vivarte a trouvé un accord, ce mercredi 4 juin, avec 12 prêteurs pour restructurer sa dette, d'un montant de 2,8 milliards d'euros.

Vivarte peut souffler: à priori, le groupe, qui détient notamment les enseignes André, Naf Naf, Kookaï ou La Halle, pourra restructurer sa dette, de 2,8 milliards d'euros.

Un consortium de 12 prêteurs, "qui détiennent ensemble plus de la moitié de la dette", a trouvé un accord avec le groupe, selon un communiqué publié ce mercredi 4 juin par Vivarte. La décision doit encore être validée "dans les prochains jours" par "l'ensemble des prêteurs", précise le communiqué.

Ce projet prévoit notamment une réduction drastique de la dette globale du groupe, de 2,8 milliards d'euros à 800 millions, et l'injection de 500 millions d'euros de financement.

"Le solde de la dette [2 milliards d'euros, NDLR] sera converti en fonds propres et quasi fonds propres, de sorte que les prêteurs actuels du groupe deviendront actionnaires à l'issue de la restructuration", a expliqué le groupe.

Un plan sur 5 ans pour relancer le groupe

Le PDG de Vivarte, Marc Lelandais, a engagé un plan de transformation pour lequel il réclamait ces 500 millions d'euros de financement.

Ce plan sur cinq ans passe notamment par une refonte de l'offre des marques et par la relance de la Halle. Vivarte a d'ores et déjà lancé le grand chantier de rénovation de son ancienne pépite qui pèse pour près de la moitié de son chiffre d'affaires et dont le modèle a été largement dépassé par la concurrence.

Loin des hangars des périphéries urbaines où les vêtements s'entassent en désordre, le nouveau concept qui vient de voir le jour dans le 9e arrondissement de Paris se présente comme un grand magasin de marques, regroupant les lignes "bis" de Caroll, Kookaï ou Chevignon et les autres marques du groupe comme Liberto ou Creeks.

J.S avec AFP