BFM Business

Le prodigieux succès du sapin de Noël "made in France"

80% des sapins de Noël vendus en France viennent de l'Hexagone. Et le Morvan n'est plus la seule terre où cet arbre est produit. Un "label rouge" a même été lancé.

Le Danemark est le premier exportateur au monde de sapins de Noël. Mais les producteurs de conifères français se battent bec et aiguilles contre cet envahisseur venu du grand froid et ils n'ont pas à rougir de leurs résultats. "80% des sapins que l'on trouve aujourd'hui en France sont français", nous explique l'Association Française du Sapin de Noël Naturel. "Le reste vient principalement du Danemark (qui exporte tout de même 10 millions d'arbres par an) et de Belgique". Et l'association ajoute: "Nos productions n'ont guère à envier celles de nos concurrents".

Un "made in France" que les producteurs français veulent faire perdurer en misant sur la qualité. Pour la première fois cette année, des sapins "label rouge" sont disponibles. Selon son cahier des charges, ce "label rouge" doit garantir une esthétique supérieure, avec notamment une bonne densité, une forme conique, et une flèche pas trop longue. Il doit aussi garantir la fraîcheur des sapins, qui ne pourront pas être coupés avant le 21 novembre et donc arriver sur les lieux de vente début décembre. 

Le Morvan, premier producteur de sapins

Cette homologation ne concerne que 20.000 arbres ce Noël-ci mais Catherine Seck, déléguée générale de l'organisme de défense et de gestion Excellence Végétale qui avait demandé ce label, table sur une montée en puissance ces prochaines années. Les producteurs de sapins poussent partout en France. Si historiquement, ce roi des fêtes vient surtout du Morvan (1,5 million) où la famille Naudet est devenue le premier producteur français, petit à petit, d'autres terres s'y mettent.

Ainsi, cette année, sur les plus de 5 millions de sapins que vont acheter les ménages, près de 120.000 viendront des Hautes-Alpes. Ils sont plus rares sur les plaines d'Isère ou du Pays de Savoie et pourtant quelques producteurs se sont lancés dans l'aventure. Dans les Pays de la Loire, la production atteint 90.000 arbres. La Bretagne, en revanche, est une place forte misant sur un sapin qui est devenu numéro un dans le cœur des Français: le Nordmann. La filière "Le Nordmann de Bretagne" compte 9 producteurs avec 246.000 arbres plantés et un objectif d'autant vendus. Le sapin de Noël de l'Élysée arrive, cette année encore, du Morvan. Mais qui sait, il sera peut-être Breton ou Isérois l'an prochain.

Diane Lacaze