BFM Business

Le Printemps: une enquête préliminaire ouverte sur la cession

Une enquête a été ouverte concernant la cession du Printemps

Une enquête a été ouverte concernant la cession du Printemps - -

Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Paris concernant la cession du grand magasin à un fonds qatari. Les syndicats redoutent des suppressions de postes

La cession du Printemps provoque des remous. La vente du grand magasin français par un fonds d'investissements qatari, finalisée le 31 juillet, fait l'objet d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris le 28 juin, affirme l'agence Reuters ce 2 août.

Les syndicats du grand magasin avaient saisi le procureur de la République sur les modalités du rachat du groupe de grands magasins par des investisseurs qataris.

Les syndicats, qui jugent opaque la procédure de cession et qui craignent des suppressions d'emploi, souhaitent la suspension ou l'annulation de la procédure de consultation des salariés ainsi que la suspension du projet de cession lui-même.

Réponse le 8 août

Un "signalement de faits" avait été déposé auprès du procureur le 21 mai, avait précisé Bernard Demarcq, porte-parole de l'intersyndicale, dénonçant un montage financier opaque et divers commissionnements jugés exorbitants. Du côté du Printemps, une porte-parole indiquait que "le groupe considère avoir agi dans le cadre de la loi et en toute transparence".

Parallèlement, les représentants de l'intersyndicale ont déposé une assignation en référé pour défaut d'information devant le Tribunal de grande instance de Paris.

Le jugement sera rendu le 8 août, précise le site d'informations Mediapart.

Diane Lacaze & agences