BFM Business

Le patron de Lavazza prévient que le prix du café va augmenter

Invité sur BFM Business, le vice-président du groupe Giuseppe Lavazza souligne les déboires de la filière, entre les accidents climatiques et les problèmes d'acheminement.

"Pour nous, le prix de l'arabica est doublé par rapport à la même période, l'an passé." Invité sur le plateau du Grand Journal de l'Eco, sur BFM Business, Giuseppe Lavazza résume les difficultés que connait actuellement la filière du café. Le vice-président du groupe qui porte son nom s'attend à connaitre une année 2022 compliquée.

"2021 est bien partie et confirme, jusqu'ici, notre prévision: une belle reprise mais avec quelques problèmes attendus pour 2022, liés aux prix du café (…) et aux problèmes de transport" explique-t-il alors que le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de plus de 2 milliards d'euros en 2020.

Le gel au Brésil déstabilise le marché

Les prix du café ont flambé ces derniers mois. En cause, la mauvaise récolte avec des grains qui ont souffert de la sécheresse et surtout du gel au Brésil.

"Cela a détruit 6 millions de sacs et a bouleversé complétement les marchés" explique Giuseppe Lavazza.

Le transport fait aussi grimper la facture. En Colombie, des troubles politiques ont engendré des retards de livraison des grains et ont augmenté le coût du fret maritime, déjà mis à mal par la crise sanitaire. La facture va donc augmenter pour les consommateurs. "Entre 5 et 10%" estime le patron...

Thomas Leroy Journaliste BFM Business