BFM Business

Le mariage des géants de la bière va faire la fortune d'un patron bordelais

Le groupe dirigé par Pierre Castel possède 38 % dans les activités africaines de SABMiller. AB InBev devra s'entendre avec l'homme d'affaires français pour faire développer son activité en Afrique.

Le groupe dirigé par Pierre Castel possède 38 % dans les activités africaines de SABMiller. AB InBev devra s'entendre avec l'homme d'affaires français pour faire développer son activité en Afrique. - Nicolas Tucat-AFP

Le groupe Castel (Malesan, Nicolas, Baron de Lestac...) détient 38% de la juteuse filiale africaine de SABMiller, continent où AB InBev est aujourd'hui absent. Il devient à ce titre un partenaire incontournable du nouveau leader mondial de la bière, né de la fusion des deux géants.

Alors que les actionnaires ont validé l'acquisition de SABMiller par AB InBev, le numéro un mondial incontesté de la bière devra aussi composer avec un groupe français, discret mais puissant. Car, le groupe Castel, numéro un du vin en France, propriétaire de l'enseigne Nicolas et des marques Malesan ou Baron de Lestac, est aussi un acteur incontournable du marché de la bière en Afrique.

La société fondée en 1949 et toujours dirigée par Pierre Castel se revendique le deuxième producteur de bière et de boissons gazeuses sur le continent africain. Ses activités brassicoles ont vraiment décollé à la suite du rachat en 1990 de Brasseries et Glacières Internationales. Il détient des marques connues telles que Castel Beer, Flag Spéciale et 33 Export, brassées par ses filiales dans une vingtaine de pays africains, surtout dans l'ouest du continent (Angola, Cameroun, Côte d'Ivoire, Gabon,...).

SABMiller possède 20% de la branche africaine de Castel

Cette forte présence en Afrique avait attiré l'attention de SABMiller qui a noué en 2001 un partenariat avec le groupe français. Résultat: Castel s'est imposé au coeur de la division africaine de SABMiller dont il détient 38%. En échange, le géant britannique (avant son rachat) possédait 20% des parts de la branche africaine de Castel qui vend de la bière et des boissons sans alcool.

Or, l'intérêt de l'acquisition de SABMiller est d'apporter cette présence sur les marchés émergents d'Afrique, à AB InBev, grand absent sur le marché africain. Par voie de conséquence, le nouveau mastodonte de la bière mondiale devra immanquablement composer avec l'homme d'affaires français pour gérer ses activités sur ce continent promis à une forte croissance dans les années à venir. Que le nouveau numéro un mondial lui rachète sa part de 38%, sans doute au prix fort, ou que les choses restent en l'état, le groupe Castel, est en position de force.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco