BFM Business

La TVA alourdie sur les boissons sucrées ?

La hausse de la TVA entraînerait une hausse de 20 centimes du prix des bouteilles.

La hausse de la TVA entraînerait une hausse de 20 centimes du prix des bouteilles. - -

Deux sénateurs, l'un UMP et l'autre PS, préconisent d'augmenter la TVA sur les sodas dans un but de santé publique. Elle passerait de 5,5% à 20%.

Taxer les sodas pour lutter contre l'obésité. C'est le principe de ce projet de taxe comportementale qui vise à changer les habitudes de consommation. La sénatrice UMP Catherine Deroche et le PS Yves Daudigny préconisent ainsi dans un rapport intitulé "la fiscalité comportementale" adopté par la commission des affaires sociales du Sénat, le 24 février, de faire passer la TVA sur les boissons sucrées de 5,5% à 20%, selon Le Figaro de ce vendredi 28 février. Le gouvernement, lui, n'a pas pris position sur le sujet.

Ce changement de taux de TVA entraînerait une hausse de 20 centimes du prix des bouteilles de soda de 1,5 litre. Depuis le 1er janvier 2012, elles sont déjà soumises à un prélèvement de 7,40 euros par hectolitre, soit 11 centimes sur une bouteille de 1,5 litre. Cela a fait baisser les ventes de 3,5% en 2012, tout en rapportant 288 millions d'euros à l'Etat en 2013.

La taxe "Red Bull"

Les deux sénateurs proposent, en revanche, de ne pas taxer les boissons édulcorées, arguant que l'aspartame n'est pas nocif. Mais ils veulent aller plus loin pour le reste des aliments. Ainsi, ils souhaitent augmenter la TVA pour tous les produits "nocifs "pour la santé, sans plus de précision.

Un autre type de boisson est plus durement taxé depuis le 1er janvier: les boissons énergisantes. La loi de financement de la sécurité sociale a décidé de taxer d'un euro par litre toutes les boissons contenant de la caféine. Ce que certains ont appelé la "taxe Red Bull".

D. L.