BFM Business

L'italien Ferrero a changé la recette de son Nutella

Une association allemande de consommateurs a découvert que la composition de la célèbre pâte à tartiner a été modifiée par son fabricant, l'italien Ferrero.

Certains vont crier au scandale. Le géant italien du chocolat, Ferrero, a modifié la recette du Nutella. Un changement de composition qui ne porte pas sur l'usage -controversé- de l'huile de palme, mais sur la quantité de lait écrémé en poudre désormais employée. 

Contacté par BFM Business l'industriel italien confirme avoir fait évoluer la recette du Nutella en y ajoutant davantage de lait écrémé en poudre. Ferrero, qui justifie ce changement par l'idée d'uniformiser le produit partout dans le monde, assure que ces modifications n'impactent en rien la qualité, le goût et la texture du produit.

Une association allemande a repéré le changement 

Dans un post publié le 2 novembre sur Facebook, un organisme allemand de défense des consommateurs, Verbraucherzentrale Hamburg, indiquait avoir constaté que la teinte de la célèbre pâte à tartiner a été modifiée. En effet, celle-ci est plus claire qu'auparavant.

Pour comprendre d'où provient ce changement d'aspect, l'association s'est attardée sur l'étiquette collée au dos du pot de Nutella examiné. Soupçonnant une baisse de la teneur en cacao du produit, l'organisme a alors découvert, qu'en Allemagne, cette donnée, ne figure pas dans la liste des ingrédients employés.

L'association Verbraucherzentrale Hamburg a comparé les étiquettes de deux pots de Nutella, achetés à des dates différentes.
L'association Verbraucherzentrale Hamburg a comparé les étiquettes de deux pots de Nutella, achetés à des dates différentes. © Capture Facebook - Verbraucherzentrale Hamburg

Il apparaît en revanche, comme l'a depuis confirmé Ferrero, que la quantité de lait utilisée dans la recette a augmenté. L'étiquette du pot contrôlé indique que le produit contient désormais 8,7% de lait écrémé en poudre contre 7,5% auparavant. Une augmentation suffisamment importante pour modifier la couleur de la pâte à tartiner. 

En parallèle, les valeurs nutritives du produit ont également évolué. Selon l'étiquette examinée en Allemagne, la teneur en sucre a augmenté pour atteindre 56,3%, contre 55,9% précédemment tandis que la teneur en graisse a légèrement chuté pour s'établir à 30,9% contre 31,8% avant le changement de recette. En France, Ferrero assure que le changement de recette a -légèrement- réduit les teneurs en sucres et en graisses de sa pâte à tartiner.

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV