BFM Business

Hépatite C: accord trouvé sur le prix du traitement révolutionnaire

Cet accord permet de faire baisser le coût de ce traitement au plus bas niveau en Europe

Cet accord permet de faire baisser le coût de ce traitement au plus bas niveau en Europe - François Nascimbeni - AFP

Un accord a été trouvé pour baisser le prix du Solvadi, un traitement contre l'hépatite C considéré comme révolutionnaire, a annoncé ce jeudi 20 novembre le ministère de la Santé. Le coût intégral passe ainsi de 57.000 euros à 41.000 euros.

Le gouvernement obtient gain de cause. Le prix du Sovaldi, médicament innovant contre l'hépatite C du laboratoire américain Gilead, a été négocié à la baisse, au prix le plus bas d'Europe, a annoncé ce jeudi 20 novembre, le ministère de la Santé.

Le Solvadi, introduit sur le marché français en 2014 au prix de 19.000 euros la boîte, a fait l'objet de négociations avec le comité économique des produits de santé (CEPS).

Ces tractations, ouvertes l'été dernier, ont donc débouché sur un accord: le prix d'une boîte de 28 comprimés a été ramené à 13.667 euros. Les patients atteints d'hépatite C doivent prendre trois boîtes en moyenne. 

16.000 euros d'économisés sur le traitement

Le traitement dure en général 12 semaines, soit 41.000 euros avec le nouveau prix, contre environ 57.000 euros à l'heure actuelle.

Ce traitement sera entièrement pris en charge par l'assurance-maladie. Cet accord met un terme à la période d'autorisation temporaire d'utilisation, "qui a permis un accès précoce des malades à ce médicament", malgré son prix exorbitant.

Le laboratoire devra rembourser à l'Assurance maladie la différence entre le prix pratiqué pendant cette période et celui qui vient d'être fixé, indique le ministère de la Santé dans un communiqué.

"Compte tenu du nombre de patients pris en charge", entre 10.000 à 20.000 cette année sur environ 200.000 personnes touchées en France par ce virus, "des réductions supplémentaires liées aux volumes de ventes prévisionnels ont été obtenues", ajoute le ministère.

Un enjeu budgétaire

Le Solvadi est considéré comme révolutionnaire car contrairement aux traitements précédents, il permet d'éviter d'importants effets secondaires aux patients atteints de cette maladie. 

Le prix du Solvadi constituait également un important enjeu budgétaire, comme l'expliquait le Figaro en septembre. Le tarif - et donc le remboursement par la Sécu - de ce produit était susceptible d'influer sur le Budget de la Sécurité sociale pour 2015. 

En juillet, des députés socialistes avaient d'ailleurs tiré la sonnette d'alarme. Ils estimaient ainsi que 60.000 patients pourraient se voir prescrire du Solvadi dans les deux ans à venir. Ils chiffraient la facture potentielle pour l'Assurance maladie à 4,8 milliards d'euros dans le cas où le prix n'était pas baissé. 

L'hépatite C est une maladie du foie, causée par le virus VHC, qui peut entraîner cirrhose et cancer du foie.185 millions de personnes sont infectées dans le monde et 350.000 meurent de ses complications hépatiques, selon l'OMS. 

J.M. avec AFP