BFM Business

Danone investit 325 millions d'euros dans deux coentreprises en Chine

La Chine est l'un des principaux vecteurs de croissance pour Danone

La Chine est l'un des principaux vecteurs de croissance pour Danone - -

Le groupe français d'agroalimentaire a annoncé, ce lundi 20 mai, qu'il va créer deux coentreprises dans le pays, déboursant un total de 325 millions d'euros. Pour la quatrième fois, l'entreprise tente de pénétrer le marché chinois.

Danone se donne les moyens de ses ambitions, en Chine. Ce lundi 20 mai, le groupe d'agroalimentaire a annoncé qu'il s'allie avec des partenaires chinois et qu'il va investir environ 325 millions d'euros pour créer deux coentreprises.

Le groupe français va créer une première coentreprise avec Cofco, entreprise publique d'agroalimentaire, pour permettre à Danone de devenir "actionnaire stratégique de Mengniu", société chinoise de produits laitiers. Cofco et Danone détiendront respectivement 51% et 49% de la société nouvellement créée. A travers cet accord, Danone détiendra dans un premier temps environ 4% du capital de Mengniu, avec pour objectif d’augmenter cette participation en fonction des futures conditions de marché.

Parallèlement Danone va créer une autre coentreprise directement avec Mengniu pour mettre en commun leurs actifs. La part de marché de cette entité est estimée à 21%, selon le communiqué de Danone et l'entreprise comptabilisera 13 usines en Chine. Danone possédera 20% des parts de cette société et Mengniu 80%, donc. Cette coentreprise devra exploiter les synergies et l'expertise des deux groupes pour tirer son épingle du jeu.

La Chine, une locomotive de croissance pour le groupe

Il s'agit de la quatrième tentative de Danone de pénétrer le marché chinois. "L’alliance des forces de Danone, de COFCO et de Mengniu constitue la combinaison gagnante pour exploiter pleinement le potentiel de la catégorie de Produits Laitiers Frais en Chine", se réjouit Franck Riboud, PDG de Danone cité dans le communiqué.

Par cette opération, Danone cherche à creuser un filon qui lui a permis d'enregistrer de bons résultats, en 2012. Les ventes du groupe en Europe ont,en effet, reculer de 3% alors que les résultats commerciaux hors Europe représentaient plus de 60% du chiffre d'affaires du groupe.

Au premier rang des locomotives de croissance, figurent ainsi la Chine, la Russie et les Etats-Unis, pays qui avait été qualifié de "pays émergents pour le marché du yaourt" par Franck Riboud.

En conséquence, Danone a pris des mesures, et a annoncé, le 19 février dernier une baisse de ses effectifs, en Europe, à hauteur de 900 postes.

Julien Marion