BFM Business

Couple: comment réussir le libertinage?

Aller faire du libertinage en couple, ça nécessite du dialogue de la complicité. Dans le Love Conseil du jour, Brigitte Lahaie vous explique quels sont les écueils à éviter, si vous souhaitez vous lancer.

Aujourd'hui, le libertinage, c'est ce que l'on appelle une pratique à deux qui permet d'avoir des rapports intimes avec d'autres. Et cela ne se conçoit pas vraiment autrement qu'en couple, alors qu'au départ, le libertinage, c'était davantage une notion libertaire. Toujours est-il qu'aller faire du libertinage en couple, ça nécessite du dialogue et surtout, dirais-je, de la complicité.

Et il faut surtout éviter tout malentendu, parce que tout malentendu peut provoquer un vrai conflit dans le couple. Le libertin, a priori, se prétend 'pas vraiment jaloux'. Mais j'ai tendance à dire que c'est quand même parce qu'il reste dans le contrôle. Je pense qu'il y a une sorte de besoin de possession qui peut provoquer des conflits lorsque l'un des deux partenaires oublie, dans le feu de l'action, les règles qui ont été établies. D'autant que les fantasmes de l'un et de l'autre ne sont pas toujours très clairs - voire peuvent même, parfois, être incompatibles.

Le libertinage, un état d'esprit

Alors je vais prendre un exemple: l'homme peut avoir envie, par exemple, d'aller dans un club libertin pour avoir d'autres relations sexuelles avec une femme. Son épouse peut, elle aussi, désirer aller dans un club libertin pour tester une relation homosexuelle. Donc la femme choisie sera l'objet convoité par le couple - là, a priori, tout va bien - sauf que cela ne sera absolument pas pour le même objectif. Et donc, il peut y avoir une rivalité tout à fait inconsciente entre l'un et l'autre.

Donc c'est pour cela que c'est vraiment indispensable de définir, vraiment, ce que chacun désire. Sauf si vous êtes vraiment un couple libertin. C’est-à-dire que vous avez une totale liberté de votre corps et que vous acceptez la totale liberté du corps de l'autre. Si vous êtes vraiment dans cet état d'esprit de libertin, il n'y a pas de problème: vous n'avez pas besoin de discuter, de réfléchir et de mettre au point ce que vous recherchez dans un club.

Ne vous croyez pas plus libre que vous ne l'êtes

Mais si ce n'est pas le cas, je crois qu'il ne faut pas hésiter à vraiment évoquer ce que chacun y cherche. Et surtout ne pas hésiter à faire un premier debriefing, après y avoir été une fois, juste un petit peu pour voir. Je crois que dans ces cas-là, le libertinage, il faut peut-être toujours mieux y aller trop lentement. Parce que l'on ne va jamais pouvoir effacer une expérience négative, en ce qui concerne la sexualité d'un couple. En sommes, ne vous croyez pas plus libre que vous ne l'êtes. Cela me paraît la chose essentielle à comprendre.