BFM Business

Comment Meetic drague les quinquas

La nouvelle marque de Meetic s'adresse aux 9 millions de célibataires français de plus de 50 ans.

La nouvelle marque de Meetic s'adresse aux 9 millions de célibataires français de plus de 50 ans. - DisonsDemain

La filiale de Match Group, leader multimarque de la rencontre sur internet, vient de lancer DisonsDemain, un site dédié aux plus de cinquante ans, une population aux usages bien spécifiques.

Après les jeunes avec Tinder, Meetic veut faire trouver l'amour aux seniors. Le site de rencontre, créé par Marc Simoncini avant d'être revendu au géant américain Match Group, vient de lancer une nouvelle marque pour eux: DisonsDemain. Un moyen de séduire une population nombreuse, qui n'a rien contre utiliser le numérique pour trouver l'amour, mais qui était plutôt délaissée en France jusque-là.

Les plus de 50 ans représentent un tiers des 25 millions de célibataires français, selon des chiffres Eurostat que rapportent Meetic. La faute à l'évolution de la société dans laquelle le divorce s'est généralisé.

9 millions de quinquas célibataires

Et le géant de la rencontre -chiffres à l'appui- a bien compris qu'il avait une carte à jouer auprès d'eux. Ces 9 millions d'individus sur le marché sont davantage équipés en ordinateur que leurs descendants, selon les données compilées par Meetic : à 73% contre moins de 72% pour les 18-34 ans. Ils n'ont rien contre le numérique pour trouver l'amour, d'ailleurs 37% d'entre eux reconnaissent avoir déjà utilisé un site de rencontre.

De l'autre côté, en France, "depuis 16 ans sur le marché, des nouveaux services sont lancés tout le temps pour les jeunes, mais pas pour les quinquas", souligne Sophie Ak Gazeau, porte-parole de Meetic. Alors fort du succès de Our Time, un site pour les + de 50 ans lancé par sa maison-mère aux États-Unis, Meetic dévoile sa version française.

Ce site répond à leurs besoins et envies spécifiques affirme Meetic, qui assure les avoir bien étudiés. "Nos sondages montrent qu'à 50 ans ou plus, on a plus envie de reporter, on a envie d'organiser un rendez-vous rapidement. D'où ce nom, DisonsDemain. Cette génération fait ce qu'elle veut, elle est moins dans la projection, l'envie de vivre à deux et de construire, plus dans le plaisir immédiat". Sur DisonsDemain, "on ne demande pas à nos célibataires s'ils veulent avoir des enfants", explique Sophie Ak Gazeau.

Un abonnement moins cher que sur Meetic

Bien que les quinquas aient généralement davantage de moyens que les jeunes en France, l'abonnement sur DisonsDemain coûte légèrement moins cher que sur Meetic. Pour interagir avec d'autres célibataires sur le site, les quinquas devront verser 18,99 euros par mois sur 6 mois contre 19,99 euros sur le généraliste.

Meetic de son côté, qui n'avait pas lancé de nouvelle marque depuis six ans, reprend sa diversification. Devenu le premier organisateur d'évènements rencontre en France, avec 4 voyages et 400 membres emmenés en vacances, le groupe prévoit aussi de jouer l'agence de voyage pour célibataires avec ses seniors. Et peser ainsi de plus en plus lourd au sein de Match.com, sa maison-mère numéro un mondial de la rencontre avec une quarantaine de marques dont PlentyOfFish, Tinder ou OKCupid. Présent dans 190 pays, il a revendiqué près de 300 millions d'euros de chiffres d'affaires au premier trimestre 2017.

Nina Godart