BFM Business
Conso

Comment les salariés dépensent leurs chèques cadeaux

Près de 8 millions de salariés et d’agents publics bénéficient chaque année de titres-cadeaux, versés par plus de 145.000 entreprises, selon une enquête.

Etranglés par l'inflation, de nombreux Français se voient forcés de revoir à la baisse leur budget pour Noël.

Ainsi, 8 Français sur 10 disent qu'ils devront "certainement ou probablement" réduire leurs dépenses pour les fêtes, 18% déclarent même qu'ils n'offriront pas de cadeaux cette année contre 10% en 2021. Pour les autres, les cadeaux seront moins nombreux (56%, +5 points par rapport à 2021) et moins chers pour 64% des interrogés, (+8 points par rapport à 2021) selon différents sondages récents.

Pour autant, les consommateurs trouvent les moyens de compenser. En faisant par exemple appel à la famille pour un coup de pouce financier ou en utilisant leurs chèques cadeaux donnés par leur employeur et les CSE.

Un apport loin d'être anodin

Cet apport est loin d'être anodin. Selon une enquête* A3C réalisée par Harris Interactive, en 2021, 65% des français ont reçu un cadeau de leur entreprise ou Comité d’Entreprise. Dans plus d’un cas sur deux, il s’agissait de titres cadeaux ou culturels.

Concrètement, près de 8 millions de salariés et d’agents publics bénéficient chaque année de titres-cadeaux, versés par plus de 145.000 entreprises, CSE et collectivité. Et 76% de ces titres-cadeaux sont attribués aux Français pour les fêtes de Noël.

Le montant moyen reçu est de 99 euros (119 euros pour les titres cadeaux généralistes). De quoi bénéficier d'un ballon d'oxygène bienvenu. Dans 31% des cas, ce montant a été revu à la hausse en 2021.

Mais face à l'inflation galopante, les Français souhaitent une nouvelle réévaluation. 52% plaident pour un montant compris entre 100 et 200 euros pour une moyenne de 187 euros.

Ces chèques permettent en tout cas à 77% des interrogés de réaliser des achats non prévus et/ou de maintenir un budget cadeaux de Noël au départ à la baisse. Pour 63%, ces chèques permettent même de revoir ce budget à la hausse.

99 euros en moyenne

Et près d'un bénéficiaire de titres cadeaux ou culturels sur deux a effectué des achats qu’il n’aurait jamais réalisés sans ce(s) titre(s) cadeau(x) ou culturel(s). Ils ont donc aussi un effet déclencheur.

A noter que ces achats se font majoritairement dans les magasins physiques (60% environ) car dans la plupart des cas, ces chèques sont donnés sous forme papier ou carte.

Selon l'étude, les chèques cadeaux sont utilisés pour l'achat de vêtements/accessoires (37%), de jouets (36%), de décoration pour la maison et électroménager (34%) ou pour des produits culturels (33%). Les titres culture sont de leur côté dépensés en livres (41%), billetterie (39%) ou encore jeux vidéo (34%).

Effet démultiplicateur

Point intéressant, s'ils constituent un levier d'aide important à la consommation, ces chèques ont également un effet démultiplicateur puisque dans la plupart des cas, ils incitent à une dépense supplémentaire.

Ainsi, 61% des détenteurs de chèques cadeaux généralistes disent dépenser plus que le montant du chèque lorsqu'ils sont utilisés. Le montant supplémentaire moyen est de 83 euros selon l'enquête.

De quoi doper la consommation en général: les titres cadeaux attribués aux salariés ont permis, en 2021, d’injecter plus de 2 milliards d’euros dans l’économie française estime l'étude.

*: Enquête quantitative réalisée par internet par l’institut Harris Interactive sur Access Panel. Echantillons représentatifs des salariés français de 18 à 64 ans selon la méthode des quotas avec un échantillon principal composé de 1698 répondants représentatifs des salariés français.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business