BFM Business

Comment La Redoute tente de redorer son blason

La Martinoire ferme ses portes.

La Martinoire ferme ses portes. - Philippe Huguen - AFP

Depuis son rachat le 2 juin, La Redoute essaye de se repositionner. Ce 11 septembre, le vieux site obsolète de la Martinoire est fermé, un nouveau lieu va être annoncé.

Fini la Martinoire. Les dirigeants de La Redoute vont annoncer, ce jeudi 11 septembre, le lieu du nouveau site de logistique du groupe. L'usine historique était obsolète et trop peu performante face aux contraintes d'efficacité et de rapidité de la vente sur Internet. La Redoute a été cédée officiellement par Kering aux nouveaux dirigeants le 2 juin dernier, et en trois mois, pas mal de choses ont déjà changé.

Le repositionnement marketing de la marque, c'est fait. Désormais, une armée de styliste maison est chargée de donner un coup de jeune aux produits et vêtements destinés à séduire une clientèle plus mode. La Redoute propose aujourd'hui 8 collections par an. Elle passera bientôt à 10.

Elle lance également un mini-catalogue pour la décoration intérieure. En revanche, tout ce qui est gros électroménager et sport est relégué sur la marketplace. Un partenariat a été signé avec Twitter pour favoriser l'acte d'achat via le réseau social.

Pas de départs contraints

Par ailleurs, un deuxième chantier a été mis en place, social cette fois. La Redoute réaffirme son engagement: pas de départs contraints en 2014. Les dirigeants sont en train de mettre en adéquation les souhaits des salariés qui veulent partir et les postes supprimés. Un peu moins de 1.200 sur 4 ans.

Enfin, le plus long, c'est le changement d'infrastructures, avec la refonte de l'outil logistique et informatique. Un gros chantier qui ne devrait pas être opérationnel avant de nombreux mois.

Hélène Cornet