BFM Business

Comment Ikea fait livrer des meubles à ses clients par la Seine à Paris

L'offre de logistique fluviale Fludis repose sur l’utilisation d’un bateau à motorisation hybride et de véhicules utilitaires électriques transportant des palettes.

L'offre de logistique fluviale Fludis repose sur l’utilisation d’un bateau à motorisation hybride et de véhicules utilitaires électriques transportant des palettes. - Fludis-Amme

Une barge électrique fait depuis ce lundi la navette pour acheminer à Paris par la Seine des marchandises qui sont livrées ensuite au client par des vélos-cargos électriques. Ikea fait ainsi livrer par ce moyen de transport écologique certains clients parisiens ayant acheté par Internet.

Utiliser la Seine pour livrer des marchandises aux Parisiens? Alors que Franprix utilise déjà une logistique fluviale pour livrer ses magasins dans la capitale depuis 2012, une nouvelle initiative a su séduire des entreprises désireuses d'acheminer via la Seine leurs marchandises jusqu'au centre de Paris, évitant ainsi le recours au ballet incessant des camions de livraison.

Depuis ce lundi, un bateau à propulsion électrique (avec en plus l'aide d'un groupe électrogène pour recharger ses batteries) fait la navette depuis le port fluvial de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) en transportant des produits pour le compte d'Ikea, de Lyreco (fournitures de bureau) et Paprec (recyclage).

"On est très fiers d'être le premier distributeur à utiliser le fluvial pour nos livraisons clients dans Paris", vante la direction du distributeur de meubles dans Le Parisien. Sont concernés les clients d'Ikea situés dans le centre de Paris, ayant passé commande par Internet, et qui sont ainsi livrés à leur domicile.

Des vélos-cargos transportant 250 kilos sillonnent Paris

Ce service de logistique fluviale baptisé Fludis (géré par la société française Amme) repose sur un bateau et des vélos-cargos à assistance électrique pour acheminer les marchandises jusqu'au client final sur le dernier kilomètre.

Concrètement, depuis ce lundi, le bateau quittera le port fluvial situé dans une boucle de la Seine au nord de Paris avec ses marchandises et ses 30 vélos spécifiques convoyant des palettes. Chaque vélo peut emporter jusqu'à 250 kilos de produits, qui sont chargés pendant le trajet par les équipes chargées d'organiser les tournées. Ensuite, l'accostage du bateau se fait dans quatre escales parisiennes réparties le long du fleuve, d'où partent les livreurs à vélo électrique sillonnant la capitale pour livrer les clients.

Les deux autres entreprises clientes du service sont Lyreco (fourniture de bureau) dont la clientèle professionnelle sera livrée par ce moyen et Paprec, spécialiste du recyclage. Ses points de collecte parisiens seront vidés par les livreurs, une fois leurs tournées achevées, de leur produits usagés. Ceux-ci seront ensuite chargés à bord du bateau, lui évitant d'effectuer le trajet de retour à vide vers le port fluvial de Gennevilliers.

Selon les initiateurs de Fludis, cette approche de la logistique fluviale (bateau entrepôt, vélo-cargo, équipes) est capable de traiter 750.000 colis/an en évitant 300.000 km/an de trajets en véhicules utilitaires classiques, ce qui économiserait 110 tonnes d'émissions de CO2 par an.

Frédéric Bergé