BFM Business

Changement de recette du Nutella: Ferrero s'explique

-

- - Allison Hare - Flickr - CC

Après l'émotion suscitée par le changement de recette, en toute discrétion, de sa célèbre pâte à tartiner, Ferrero a publié un communiqué. L'industriel italien évoque des "ajustements mineurs" qui n'ont "rien d'inhabituel".

Pas moins d'huile de palme, mais un peu plus de lait écrémé qu'avant (8,7% contre 7,5% initialement). Et aussi un peu plus de sucre, à 56,3% contre 55,9%, pour un peu moins de gras (30,9% contre 31,8%). Ces légères modifications de la recette du Nutella, révélées la semaine dernière par une association allemande de défense des consommateurs, ont ému les afficionados de la célèbre pâte à tartiner. Le géant italien Ferrero s'en explique dans un communiqué paru samedi.

Le groupe qui fabrique aussi les Ferrero Rochers admet avoir procédé à "des ajustements mineurs" dans la composition du Nutella. Mais "ce type de modification mineure n'a rien d'inhabituel", précise Christophe Bordin, le directeur des relations extérieures de Ferrero, dans Le Parisien ce dimanche.

Assurer une meilleure conservation du Nutella

Le communiqué explique la présence accrue de lait dans la recette, qui rend la teinte de la pâte à tartiner plus claire qu'auparavant, selon l'association allemande. La firme a remplacé le lactosérum (le "petit-lait" des yaourt) en poudre par du lait écrémé en poudre afin d'apporter "une meilleure stabilité dans le temps de son goût unique", c'est-à-dire sa meilleure conservation. "En France, la quantité de noisettes, cacao, sucre et huile de palme reste inchangée", lit-on encore.

En tout cas, ces ajustements n'ont aucunement pour but de réduire le coût de production des pots de Nutella, promet le groupe. Au contraire: "le lait écrémé revient en fait plus cher que le lactosérum", indique Christophe Bordin dans Le Parisien, tout en garantissant que Ferrero ne répercutera pas ce renchérissement des coûts sur le prix du Nutella.

L'explication diffère légèrement de celle qu'avait fournie l'industriel italien à BFM Business le week-end dernier. Ferrero indiquait alors avoir souhaité uniformiser le goût du produit partout dans le monde.

N.G.