BFM Business

Casino va céder six hypermarchés à Leclerc pour 100 millions d'euros

Ces six magasins "figurent parmi les moins performants du parc", a précisé Casino

Ces six magasins "figurent parmi les moins performants du parc", a précisé Casino - Flickr

Le groupe Casino a annoncé samedi avoir conclu des promesses pour la vente de six hypermarchés déficitaires à des adhérents Leclerc, pour un peu plus de 100 millions d'euros.

Les consommateurs de Castelnaudary (Aude), Saint Grégoire (Ille-et-Vilaine), Dole (Jura), Cholet (Maine-et-Loire), Anglet (Pyrénées-Atlantiques) et Castres (Tarn) avaient l'habitude de faire leur course chez Casino. Bientôt ils iront chez Leclerc sans changer leurs habitudes. Ce samedi, la groupe Casino a annoncé son intention de vendre les hypermarchés installées dans ces villes à son concurrent Leclerc. Le montant évoqué est de 100,5 millions d'euros.

Casino justifie cette décision en expliquant que ces magasins "figurent parmi les moins performants du parc". Ils ont représenté "un chiffre d'affaires hors taxe d'environ 150 millions d'euros en 2018 et généré une perte totale d'environ 8 millions de résultat opérationnel courant", selon le groupe.

Néanmoins, "ils avaient fait l'objet de marques d'intérêt de la part du Groupement E. Leclerc dès l'annonce, par le groupe Casino, de sa volonté de se séparer d'un certain nombre de magasins (hypermarchés, supermarchés, Leader Price) structurellement déficitaires", a ajouté le groupe. Dans son communiqué, le groupe précise que les accords avec Leclerc prévoient "la poursuite des contrats de travail des collaborateurs" des salariés concernés.

Ces cessions doivent être réalisées "au 1er semestre 2019, sous réserve de la consultation préalable des instances représentatives du personnel, qui ont été réunies" vendredi et de la "réalisation des conditions suspensives usuelles". La réduction de ces pertes "contribuera à l'objectif de croissance" en France de Casino, a espéré l'entreprise.

Dans son communiqué, elle précise que ces cessions d'hypermarchés "sont distinctes du plan de cession d'actifs non stratégiques annoncé le 11 juin". Le distributeur avait alors révélé son intention de céder des actifs non stratégiques pour 1,5 milliard d'euros sur deux ans, notamment des biens immobiliers, pour accélérer son désendettement. En décembre, le groupe avait annoncé la finalisation de la cession des murs de 67 magasins Monoprix aux groupes Generali et AG2R La Mondiale pour un montant de 742 millions d'euros.

Casino a indiqué jeudi avoir dégagé un chiffre d'affaires en 2018 en repli de 2,4%, à 36,6 milliards d'euros, conforme néanmoins aux attentes des analystes. Le groupe, affirmant avoir mieux résisté que ses concurrents aux blocages des "gilets jaunes", a publié des ventes en hausse de 1,4% en France, à 19 milliards d'euros.

Pascal Samama avec AFP