BFM Eco

Comment deux jeunes ingénieures ont mis au point des oeufs vegan

Les oeufs végan mis au point par deux jeunes ingénieures diplômées de l'école de biologie industrielle sont à base d'ingrédients naturels d'origine minérale et végétale.

Les oeufs végan mis au point par deux jeunes ingénieures diplômées de l'école de biologie industrielle sont à base d'ingrédients naturels d'origine minérale et végétale. - Merveilloeufs.

Deux jeunes ingénieures en biologie ont débuté une campagne de financement participatif pour financer leur projet d'élaboration d'un oeuf vegan. Leur ambition: amorcer la production de ce substitut d'oeuf cru en coquille en vue d'une mise en vente dès 2021.

Ce n'est pas un substitut d'oeuf sous forme de poudre mais bien un succédané végan d'oeuf cru en coquille qu'ambitionnent de mettre sur le marché deux jeunes ingénieures fraîchement diplômées en biologie industrielle. Au cours de leurs études (terminées en 2019), alors que leur projet mûrissait, les deux futures ingénieurs ont eu l'occasion d'interroger des personnes ayant adopté un régime végétalien sur ce qui leur manquait. Leur réponse fut sans ambiguïté: ce sont les œufs !

Encore étudiantes à l’école de Biologie Industrielle, Sheryline Thavisouk et Philippine Soulères ont élaboré une recette végétale de substituts d’œuf ressemblant le plus possible à l’original, baptisé Merveilloeufs. "Ils se présentent sous une forme similaire à un œuf de poule, c’est-à-dire avec un blanc liquide dans lequel se trouve un jaune sphérique qui se distingue du blanc. Pour cela, nous nous sommes inspirées de techniques de cuisine moléculaire" indiquent les deux jeunes ingénieures qui ambitionnent une commercialisation de leur produit vegan en 2021.

Celles-ci ont misé d'emblée sur un produit ayant des propriétés techniques similaires à un œuf de poule afin qu'il puisse être préparé au plat, brouillé ou inséré dans diverses recettes.

L'oeuf vegan mis au point par les deux ingénieures est à base d'ingrédients d'origine minérale (eau et sel) et végétale.
L'oeuf vegan mis au point par les deux ingénieures est à base d'ingrédients d'origine minérale (eau et sel) et végétale. © Merveilloeufs

"Cette similarité avec l’œuf de poule était importante pour nous afin que les consommateurs, et parmi eux les personnes souffrant d’allergie aux œufs, puissent l’utiliser en toute simplicité" expliquent les deux créatrices. 

Une dizaine d’ingrédients entrent actuellement dans la composition de l'oeuf végétal. Seuls deux d’entre eux sont d’origine minérale (eau et sel): tous les autres ingrédients sont d’origine végétale.

Priorité à l'amélioration de la recette pour gagner en goût

Pour l'instant, la priorité est donnée à l'amélioration de la recette pour que le produit gagne en goût. "Nous avons encore quelques points à améliorer sur la performance du blanc, puis nous pourrons approfondir notre travail sur leur goût," ajoutent les créatrices des Merveilloeufs.

Il faut aussi trouver un packaging pouvant remplacer la coquille de l'œuf. "Nous avions dans un premier temps envisagé de reproduire une forme de coquille d’œuf mais nous avons réalisé qu’il allait être difficile de mettre au point un emballage de cette forme qui soit étanche afin de contenir notre produit liquide tout en excluant le plastique", ajoutent les deux entrepreneuses. L'enjeu à venir: mettre au point un emballage éco-responsable qui assure une conservation optimale au produit.

Les créatrices des Merveillœufs ont lancé une campagne de financement participatif sur la plateforme kisskissbankbank (groupe La Banque Postale) pour récolter des fonds en vue d’une première production. 

Plus de 13.000 euros ont déjà été récoltés par cet intermédiaire, montant qui financera le développement de l’emballage et la réalisation des tests de conservation et d’analyse nutritionnelle sur le produit. "Nous souhaiterions atteindre 20.000 euros pour nous lancer dans la production artisanale. La mise en place d’une production industrielle nécessitera forcément d’autres moyens", explique Philippine Soulères, l'une des deux ingénieures.

Actuellement, elles font partie d'un programme d'accélération de l'incubateur Station F de Paris où elles ont pu bénéficier des conseils d’autres entrepreneurs ayant fait face aux mêmes difficultés qu'elles, mais aussi rencontrer des experts disposés à les conseiller.

Frédéric Bergé