BFM Business

Bataille entre le glacier Dagniaux et le Danio de Danone

Face à Danone, Dagniaux dit être le pot de terre contre le pot de fer.

Face à Danone, Dagniaux dit être le pot de terre contre le pot de fer. - Jacky Naegelen - Reuters

Le glacier lillois Dagniaux est engagé dans une guerre des nerfs avec le géant de l'agroalimentaire Danone. En cause: l'homonymie entre le yaourt Danio, dernier né de Danone, et le nom du glacier.

Ne confondez pas Dagniaux et Danio. Le premier est un glacier, le second est le nouveau yaourt de Danone, qui fait se dresser les cheveux sur la tête du premier. A sa demande, une saisie d'huissiers a eu lieu ce mercredi dans un supermarché du Nord, en raison de la commercialisation par le géant de l'agroalimentaire d'un produit laitier homonyme de sa marque.

Certes, les orthographes sont différentes. Mais les deux noms se prononcent de la même façon. Or, selon le texte qui régit les questions d'homonymie, "si la marque est [connue de tous], elle peut exiger un changement de nom s'il y a risque de confusion". Justement, la confusion existe, et le pénalise, affirme le glacier lillois.

Une annulation de commandes de 130.000 bûches

Elle lui aurait fait perdre 15% du chiffre d'affaires prévisionnel de 2014, qui devrait être de l'ordre de 7,5 millions d'euros, estime le PDG de la société Dagniaux, Sébastien Van de Velde.

Le patron déplore aussi une annulation de commande de 130.000 bûches de Noël de la part d'une société de grande distribution, précisément à cause de cette homonymie.

"De nombreux acheteurs, qui voulaient continuer avec moi, m'ont incité à changer de marque", a regretté le dirigeant qui se présente comme "le pot de terre face au pot de fer".

En janvier, le groupe Danone, qui réalise plus de 20 milliards d'euros de chiffre d'affaires et compte environ 100.000 salariés, a lancé le produit Danio, un "en-cas à la texture unique, super consistante, riche en protéines et faible en matières grasses", selon le descriptif du produit sur le site danoneetvous.com. 

Il dépose la marque "Danaune"

"Suite à ce dépôt de marque, on leur a envoyé un courrier pour leur demander gentiment de l'enlever, car ils sont phonétiquement semblables et que nous sommes tous deux sur les produits laitiers", a expliqué Sébastien Van de Velde, qui emploie 70 personnes.

Après avoir reçu une fin de non-recevoir de la multinationale, le glacier du Nord a décidé de déposer la marque "Danaune" à l'Institut national de propriété intellectuelle (INPI). Danone menace alors à son tour de traîner en justice le glacier.

"Je ne me suis pas laissé démonter, j'ai repris exactement leur courrier en changeant 'Dagniaux et Danio' par 'Danone et Danaune'", explique le dirigeant de la PME créée en 1923 dans le centre-ville de Lille, et devenue depuis une institution dans la capitale des Flandres.

La PME dit souhaiter saisir "le tribunal d'une demande en annulation de la marque Danio, sur les produits laitiers et yaourts glacés, ainsi que d'une action en concurrence déloyale", selon un communiqué transmis à l'AFP.

N.G. avec AFP