BFM Business

Attaqué sur sa pâte à tartiner, Nutella veut croquer le marché du biscuit

Après le succès de son B-Ready, Ferrero lance un nouveau biscuit sous marque Nutella et veut s'imposer sur un marché dominé par l'américain Mondelez.

Nutella contre-attaque. Alors que la marque est de plus en plus attaquée par de nombreux concurrents sur le marché de la pâte à tartiner, son propriétaire Ferrero veut croquer le marché des biscuits. Trois ans après le lancement de B-Ready, un biscuit long fourré au Nutella, l'italien s'apprête à lancer Nutella Biscuits, un nouveau biscuit tout rond. 

Cinq centimètres de diamètre, fabriqué en Italie au sud de Naples à partir de farine froment, le nouveau biscuit Nutella renferme un coeur de pâte à tartiner. Proposé dans un emballage de 22 biscuits, il sera vendu aux alentours de 3,20 euros dans la grande distribution. 

"C’est un produit idéal pour le goûter et les moments de partage. Il complète l’offre de Nutella B-Ready plutôt conçu comme un produit individuel ou à emporter", explique Matthieu Petit, chef de produit Nutella B-Ready et Nutella Biscuits dans LSA

B-Ready, plus gros lancement depuis 10 ans

Testé depuis quelques mois dans huit magasins français, le biscuit Nutella jouit d'excellents résultats avec un taux de pénétration (le pourcentage de consommateurs ayant acheté le produit) de 23% et un taux de réachat de 60%. 

Ferrero espère ainsi continuer à grossir sur ce marché du biscuit sur lequel il a posé un premier jalon en 2016. Son biscuit B-Ready est en effet un des gros plus succès en grande distribution de ces 10 dernières années, selon Nielsen. Le produit pèse déjà 4,2% du segment des biscuits au chocolat et génère 60 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel. Avec son nouveau biscuit, la marque italienne compte bien se rapprocher du leader américain du marché Mondelez. Depuis le rachat de Delacre en 2016, Ferrero est devenu le deuxième acteur sur ce marché français du biscuit qui pèse 2,2 milliards d'euros par an, soit le plus important en Europe. Un marché néanmoins en baisse que Nutella espère réveiller avec son biscuit tout rond. 

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco