BFM Business

Acculé, Pixmania ne peut plus payer ses salariés

Le site Pixmania aurait perdu 20 millions d'euros en 2015.

Le site Pixmania aurait perdu 20 millions d'euros en 2015. - Pexels - BFM Business

Le site français de vente en ligne qui a accusé des pertes de 20 millions d'euros en 2015 serait mis en redressement judiciaire d'ici le milieu du mois de janvier.

Ça sent la fin pour Pixmania. Le site français d'e-commerce créé en 2000 par les frères Rosenblum était déjà à la dérive depuis quelques années. Propriété du fonds allemand Mutares depuis 2013, le site était en procédure de sauvegarde depuis le mois d'octobre dernier afin de trouver un modèle économique viable. Las, il semble qu'il ait échoué. Selon Le Figaro, le site serait mis en redressement judiciaire le 14 janvier au Tribunal de commerce de Nanterre. Pixmania, qui compte 320 salariés en France, aurait perdu 20 millions d'euros sur son exercice 2015. Le site qui a vu son chiffre d'affaires divisé par plus de 4 depuis 2011 (moins de 200 millions d'euros en 2015), envisageait de se transformer en place de marché. Soit une simple plateforme de mise en relation entre les clients et des vendeurs tiers.

Un scénario validé par l'administrateur judiciaire mais auquel ne croirait finalement pas l'actionnaire allemand de Pixmania. Les places de marché pullulent en effet sur le web entre celles d'Amazon, d'eBay, de CDiscount plus celles des enseignes spécialisées comme Darty et la Fnac. Or rien ne dit que le site français aurait réussi à imposer la sienne dans ce paysage concurrentiel. D'autant que le site envisageait de diviser dans le même temps ses effectifs par 4 (une place de marché est une structure bien plus légère qu'un site de vente).

Balayé par Amazon

Trois mois après sa mise en procédure de sauvegarde, l'activité serait au point mort. Et si le site affiche actuellement sur sa page d'accueil une opération de soldes, il semble que son activité soit au point mort. "Il n'y a plus aucune activité, même ces dernières semaines en pleine période de Noël, le moment normalement le plus actif pour le site Internet. On a arrêté les achats en mai dernier", explique un responsable syndical à Europe 1. Pixmania qui n'aurait pas de quoi payer ses salariés à la fin du mois de janvier, n'aurait donc d'autre solution que d'accepter le redressement judiciaire.

Le site qui compte encore une plateforme logistique dans l'Essonne pourrait intéresser d'éventuels repreneurs. Selon Le Figaro, 2 ou 3 industriels intéressés s'apprêteraient à formaliser des offres de reprise. Pixmania, malgré ses difficultés, reste une marque forte de l'internet français. Le site qui était à l'origine un simple vendeur de matériel de photo s'était lancé à l'international au début des années 2000. Avant d'être balayé par la montée en puissance de géants comme Amazon ou CDiscount, adossé au groupe Casino en France.

Frédéric Bianchi