BFM Business

168 caddies abandonnés: l'hypermarché sans caissier vire à la débâcle à Fréjus

Le rayon fruits et légumes d'un supermarché

Le rayon fruits et légumes d'un supermarché - MYCHELE DANIAU / AFP

Le groupe Casino avait ouvert 39 hypermarchés sans personnel le 1er mai dernier. Dans certains magasins, les files d'attente ont provoqué la colère des clients. De son côté, le groupe relativise les incidents.

Des caddies, parfois pleins, qui s'amoncellent dans les rayons. Voici la découverte du personnel de l'hypermarché Géant Casino de Fréjus, après un weekend du 1er mai visiblement houleux dans les travées. Comme le rapporte Var Matin, 168 caddies ont été abandonnés par les clients, visiblement excédés par l'attente en caisse.

Même scénario au Géant Casino de Villefranche où Le Progrès a aussi constaté des caddies laissés en plan, parfois avec des produits frais ou surgelés, et des files d'attente où les clients se sont agglutinés en pleine pandémie.

La raison de ces incidents? Le groupe Casino avait décidé de maintenir l'ouverture de 39 hypermarchés durant le weekend du 1er mai. Sans caissier.

"Succès grandissant"

Comme c'est déjà le cas pour certains supermarchés de proximité, Casino s'appuie sur ses caisses automatiques ou le self-scanning. En clair, le seul personnel présent sont les agents de sécurité. Si l'idée paraît censée dans les petits supermarchés, un hypermarché totalement autonome semblait plus compliqué à mettre en place. D'autant que des soucis techniques sur les douchettes de self-scanning et sur l'application CasinoMax ont reporté les clients vers les caisses automatiques déjà bondées, indique le site spécialisé Linéaires.

Publiés sur les réseaux sociaux, les images des produits frais laissés à l'abandon, et donc destinés à être détruits, ont choqué. Pour autant, Casino a préféré minimiser les incidents, soulignant plutôt le "succès grandissant" du 100% libre-service.

Interrogée par Le Figaro, la communication de Casino indique que 2300 personnes sont passées en caisse à Fréjus, preuve selon eux de l'intérêt des clients. Même si ce 1er mai tombait un samedi cette année...

En réalité, Casino n'en est pas à son coup d'essai. La première expérimentation d'un hypermarché 100% automne a eu lieu fin 2019, provoquant à l'époque la colère des syndicats. Les autres enseignes ont aussi embrayé avec des ouvertures sans personnel, notamment le soir et le dimanche. Une démarche qui ne convainc pas tous les clients mais qui semble désormais s'imposer. Une chose est sûre, la polémique n'a pas refroidi Casino.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business