BFM Business

Compétitivité: la France (un peu) mieux classée

L'innovation est l'un des domaines où la France progresse

L'innovation est l'un des domaines où la France progresse - Fred Tanneau - AFP

L'Hexagone grappille une place dans le classement 2016 du Forum économique mondial de Davos mais n'est toutefois que 21e. Si elle fait des progrès remarquables sur l'innovation, elle reste handicapée par ses faiblesses habituelles sur la fiscalité et le droit du travail.

Un tout petit peu mieux. Ce mercredi 28 septembre, le Forum économique mondial de Davos a publié l'édition 2016-2017 de son classement des pays les plus compétitifs dans le monde, l'un des palmarès de référence.

Sans surprise, la France reste assez mal classée (21e), et se situe loin derrière son voisin allemand (5e) ou le Royaume-Uni (7e). Même la Belgique, pas forcément considérée comme un modèle absolu de compétitivité, devance nettement l'Hexagone (15e).

Une place de mieux

Pour voir le verre à moitié plein, on pourra néanmoins noter que l'Hexagone gagne une petite place par rapport au classement de l'année précédente. Elle repasse du coup devant l'Australie et la Malaisie, mais est doublée par l'Autriche qui gagne, elle, 4 places.

Le rapport du Forum économique mondial souligne que les progrès principaux de la France ont été effectués sur le plan de l'innovation où elle fait un bond de cinq places. Et ce grâce à la fois à une amélioration de la qualité de la recherche publique et privée mais aussi à un écosystème (processus de production, qualité des sous-traitants, etc…) jugé plus à la pointe.

En outre, elle peut toujours compter sur l'une de ses grandes forces, si ce n'est la plus forte: la qualité de ses infrastructures, critère sur lequel elle gagne d'ailleurs une place (7e). L'Hexagone arrive même en tête sur un sous-critère, certes un peu désuet, qui est la qualité de son réseau téléphonique. Autres bons points, le bon état de ses routes (6e) et de ses voies ferroviaires (4e). Son réseau électrique est également plébiscité (7e).

Des faiblesses persistantes

La France s'en sort aussi plutôt bien sur son avancée en matière de nouvelles technologies (17e), notamment en raison de la qualité de son réseau internet (4e).

Mais l'Hexagone reste handicapé par ses faiblesses habituelles. "L'environnement macroéconomique a beau progresser (67e soit un gain de 10 places, ndlr) il reste faible. Bien que le déficit budgétaire ait été réduit, la dette s'approche des 100% et l'inflation est presque à 0%", notent les auteurs de l'étude.

"Les relativement faibles niveaux d'efficience sur le marché des biens et du travail ont toujours pesé sur la compétitivité", regrettent-ils. En effet, le droit du travail tricolore est une nouvelle fois pointé du doigt, les rigidités des pratiques d'embauche et de licenciement étant sanctionnées par une piètre 129e place (sur 138 pays), la plus mauvaise performance de l'Hexagone. La fiscalité pesant sur l'investissement (124e) et les entreprises (124e) sont autant de boulets pour la compétitivité, selon l'étude.

Fuite des cerveaux

D'ailleurs, histoire d'enfoncer le clou, le Forum économique a également publié un sondage pour chaque pays recensant les principaux freins "pour y faire des affaires". Pour la France, le droit du travail trop restrictif (23,8% des réponses), la fiscalité trop forte (23,4%), le droit fiscal (19,2%) et la lourdeur de la bureaucratie (11,7%) arrivent en tête.

Par ailleurs, le Forum lance un avertissement. "La France va avoir besoin de s'assurer que son vivier de talents ne s'érode pas. Le classement suggère, en effet, que sa capacité à garder (86e) et attirer des talents (51e) s'est nettement détériorée". L'Hexagone a en effet perdu respectivement 23 et 9 places sur ces deux sous- critères. De là à parler de fuites des cerveaux il y a un pas que les auteurs de l'étude se refusent à franchir. Du moins pour le moment.

Le classement

1 Suisse

2 Singapour

3 États-Unis

4 Pays-Bas

5 Allemagne

6 Suède

7 Royaume-Uni

8 Japon

9 Hong Kong

10 Finlande

(…)

17 Belgique

21 France

28 Chine

32 Espagne

44 Italie

...Sur 138 pays

Julien Marion