BFM Business

Comment les études de votre père influencent votre niveau de vie

Le niveau d'études du père joue un rôle moteur dans la transmission du niveau de vie

Le niveau d'études du père joue un rôle moteur dans la transmission du niveau de vie - Mike Balrd - Wikimedia Commons - CC

Selon une étude de l'Insee, le niveau de diplôme du père est le principal facteur qui va faire qu'un enfant va lui-même avoir accès à l'éducation supérieure. Et, in fine, avoir un niveau de vie élevé.

Si votre père est ingénieur ou médecin, il y a de fortes chances pour que vous soyez à l'aise financièrement. C'est, grosso modo, la conclusion certes intuitive d'une étude publiée par l'Insee, ce lundi 27 février.

L'institut a en effet étudié le sentiment d'aisance financière des Français en 2011. Il en ressort que le niveau de vie des Français a tendance à suivre celui de leurs parents. Or, rappelle l'Insee, la situation financière à l'âge adulte se transmet par plusieurs leviers. Le premier, le plus évident, reste les héritages et les donations de patrimoine. Mais c'est surtout le second qui compte.

"Les études sur la transmission intergénérationnelle du niveau de vie montrent que celle-ci s’effectue principalement via le niveau d’éducation atteint par les enfants", rappelle ainsi l'Insee.

Un niveau de vie plus élevé de 46%

De fait, selon l'étude de l'Insee, "une personne diplômée de l’enseignement supérieur a quatre fois plus de chances qu’une personne non diplômée de se déclarer à l’aise financièrement aujourd’hui". Et son niveau de vie est 46% plus élevé. In fine, l'Insee indique que le diplôme est le principal déterminant du niveau de vie d'une personne.

Or, il s'avère que ce qui détermine le plus le niveau d'études d'un individu à l'âge adulte reste le diplôme de son père. "Une personne dont le père est diplômé du supérieur a cinq fois plus de chances d’être elle-même diplômée du supérieur qu’une personne dont le père est sans diplôme", explique par exemple l'Insee.

-
- © -

Le niveau d'études de la mère joue également, mais de façon moins importante.

Plusieurs explications justifient cette conclusion: généralement, les parents ayant un diplôme élevé ont également des revenus plus importants et peuvent ainsi consacrer davantage de moyens à l'éducation de leurs enfants (l'Insee liste le soutien scolaire, les séjours linguistiques à l'étranger ou tout simplement leur permettre d'étudier sans avoir à travailler en parallèle). Par ailleurs, "les parents les plus éduqués accordent en effet plus de temps au suivi des études de leurs enfants, sont plus à même de les aider pour leurs devoirs, s’impliquent dans le choix de leur lieu de scolarisation, sont davantage présents au moment du choix de leur orientation et rencontrent plus facilement les enseignants", explique l'Insee.

Revers de la médaille: en règle générale, les enfants dont le père a un diplôme du supérieur, ont le sentiment d'être moins aisés financièrement que lorsqu'ils étaient adolescents et vivaient chez leurs parents. Seulement 33% de ces personnes ont l'impression que leur situation est "meilleure" ou bien "meilleure" qu'à cette époque. Ce chiffre est de 44% pour les Français dont le père est diplômé du supérieur, et de 59% chez ceux dont le père n'a pas de diplôme.

Julien Marion