BFM Business

Comment le PMU veut conquérir un nouveau public grâce à Antoine Griezmann

Le PMU s'est choisi pour ambassadeur Antoine Griezmann. Passionné de chevaux, la mission de la star du foot est d'attirer des jeunes, des femmes et des novices vers les paris hippiques.

Créé en 1930, le Pari mutuel urbain (PMU) est une institution qui doit se renouveler pour séduire un nouveau public. Pour y parvenir, Cyril Linette, directeur général du PMU depuis 2018 mise sur Antoine Griezmann. Le footballeur de l’équipe de France et du FC Barcelone a une autre passion, le monde hippique. Il joue aux courses et possède aussi une écurie de seize chevaux.

"Le choix de l'incarnation est très important. Antoine est de ce monde-là. Il a des chevaux de course et il est fan du PMU. Il est issu d'une famille de joueurs, et ses parents envisageaient à une époque d'ouvrir un bar PMU. Il a été initié par son père", explique Cyril Linette ce mardi sur BFM Business.

En effet, la star du foot possède une écurie et a baigné dans l'univers des courses et des paris hippiques depuis sa plus tendre enfance. Mais en plus d'être une star pour toutes les générations et dans tous les milieux, il dispose d'une communauté de plusieurs millions de fans sur les réseaux sociaux (Instagram, Twitter et Facebook) où il parle de foot, mais aussi des performances de ses chevaux.

Séduire de nouveaux clients

Notre clientèle vieillie, mais moins que d'autres secteurs, comme la presse que je connais bien, explique Cyril Linette qui a dirigé L'Équipe et le service des sports du groupe Canal+. L'intérêt d'Antoine est de parler à des cibles un peu plus larges, des jeunes, mais aussi des femmes et à des gens moins férus de courses hippiques, des joueurs sur Internet".

Pour séduire ces nouveaux clients, le PMU veut aussi simplifier ses méthodes, "un peu trop complexes".

On veut donner des clés de lecture et aider à choisir un cheval et Antoine sera capable de donner des conseils de jeux", indique Cyril Linette.

En 2020, du fait de la pandémie, PMU a perdu 15% de son chiffre d'affaires, mais a néanmoins réalisé un résultat net de 650 millions d'euros. Près de la moitié des points de vente sont fermés depuis plus de sept mois. Ils rouvriront en juin, mais les tribunes en hippodromes rouvriront le 19 mai en jauges réduites.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco