BFM Business

Comment l'Etat va continuer de subventionner la réparation de vélos

Dans un atelier de réparation de vélo à Lille, le 14 septembre 2020

Dans un atelier de réparation de vélo à Lille, le 14 septembre 2020 - DENIS CHARLET

Fin du "coup de pouce vélo" le 31 mars. Ce plan gouvernemental a permis de réparer plus de 1,4 million de cycles dans les 5000 ateliers de réparation en France. Mais l'Etat va continuer à subventionner le vélotaf.

Le 31 mars, la subvention de 50 euros pour les réparations de vélo s'arrêtera. Le succès du Coup de pouce vélo va au-delà des espérances. Depuis le mois de mai 2020, 1,4 million de vélos ont été réparés, a dévoilé la Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB) à BFM Business. D'ici la fin de l'opération, le score devrait logiquement dépasser le million et demi de réparations.

L'objectif était initialement d'un million de vélos réparés fin décembre, ce chiffre avait été atteint avec un mois d'avance, ce qui avait conduit le gouvernement à reconduire l'opération jusqu'au 31 mars.

Nous aurions pu faire beaucoup plus mais il y a eu une pénurie de pièces détachées, une demande trop forte pour l'offre, trop peu de techniciens formés. Quant aux stages de remise en selle pour les débutants, ils ont été pénalisés par les restrictions sanitaires et par le mauvais temps", explique à BFM Business Annie-Claude Thiollat, vice président de la FUB.

En effet, l'échéance du 31 mars approchant, les ateliers référencés sur le site de l'association Alvéole sont encore plus assaillis par les demandes de ceux qui veulent profiter de la subvention. Partout en France, les agendas se remplissent pour les semaines à venir malgré les 5000 ateliers inscrits dans le plan et plusieurs centaines d'emplois créés depuis mai 2020.

Les réparateurs ravis d'être débordés

Vélo Vintage Paris incarne cette époque entre révolution des mobilités et crise sanitaire. Au départ, Nabil Llasall, son fondateur, était juste un passionné de vélos. Il faisait des réparations et des restaurations pour son entourage. En découvrant le dispositif Coup de Pouce, il se lance avec un ami restaurateur sans activité depuis la crise sanitaire.

C'est le Coup de pouce qui nous a vraiment incité à nous lancer. Avant, je faisais ça en amateur et depuis mon rêve de travailler dans le vélo s'est réalisé. Depuis le mois de mai, nous avons réparé près d'un millier de vélos", raconte le fondateur de Vélo Vintage Paris.

A Lille, La Bicyclette Verte existe depuis une dizaine d'années. Mais l'opération a donné un coup de fouet inattendu à l'activité.

Le secteur du vélo marche bien depuis quelques années, mais pas à ce point. Il est arrivé au bon moment. Je ne vendais plus de vélos faute de pénurie et les réparations m'ont accaparé. Cet été c'était même ingérable. Habituellement, en hiver, ça se calme, mais malgré le froid, l'activité est resté dense et avec les beaux jours, elle va repartir", explique Antoine Jacquemin, le gérant de La Bicyclette Verte .

Même constat à Lyon pour La Renocyclette, un atelier spécialisé dans la rénovation et la restauration de vélos anciens.

La pénurie de vélos neufs a fait sortir les vieux vélos des caves par centaines. Et ça ne va pas s'arrêter depuis que nous sommes passés au vert", indique Romain Jacquemet, patron de La Renocyclette, en faisant allusion à l'élection de Grégory Doucet (EELV) à la mairie de Lyon.

Les exemples comme ceux-là se comptent par milliers partout en France. Même les startups qui dans d'autres secteurs menacent l'activité traditionnelle, n'ont pas inquiété les artisans. Cyclofix, spécialiste de la réparation à domicile, couvre plus d'une trentaine de villes en France. Elle a réalisé plus de 20.000 réparations dans le cadre du plan sans pénaliser les vélocistes.

Nous avons été débordés dès la sortie du premier confinement. En mai et juin, il fallait compter 4 à 5 jours pour des réparations. Il y en avait trop. Nous avons dû agrandir notre réseau pour pouvoir intervenir dans les 24 heures", reconnait Alexis Zerbib, dirigeant et fondateur de Cyclofix.

Un Label Pro Vélo en septembre

Désormais, la question qui se pose est l'après 31 mars. Le soufflet va-t-il retomber aussi vite qu'il était monté? Pour l'éviter, la FUB met en place avec l'Ademe le Label Pro Vélo qui devrait être opérationnel en septembre. En préparation depuis 2019, il devrait être déployé dès le 1er septembre 2021.

Il s'agit d'aider les entreprises à inciter les salariés à utiliser le vélo dans leurs trajets domicile-travail en créant sur leurs sites des services comme un stationnement sécurisé, des vestiaires, des douches mais aussi l'accès à un service de réparation. Les aides pourront couvrir jusqu'à 50% des frais.

Il faut développer la culture vélo dans les entreprises, elles ont tout à y gagner. Celles qui ont des difficultés à recruter pourraient même séduire des vélotaffeurs pour qui ces critères sont une condition de choix", explique Annie-Claude Thiollat en ajoutant que ce label pourrait avoir "un effet boule de neige même au delà des employeurs et de salariés en incitant les collectivités à développer des infrastructures".

Ce programme bénéficie d'un budget de 40 millions d'euros par le ministère de la Transition écologique via les certificats d'économies d'énergie. Sur ce montant, 5 millions serviront à la création de places de stationnement et la formation des néophytes.

Le Label Pro Vélo s'inspire du "Cycle Friendly Employer" de la Fédération européenne des cyclistes (ECF), mais sans l'appliquer tel quel.

Il est trop compliqué à appliquer en France, trop ambitieux, on aurait découragé les employeurs", selon Annie-Claude Thiollat.

Pour obtenir le Label Pro Vélo, les site d'entreprises devront s'engager à inciter leurs salariés à la pratique du deux-roues en mettant en place un programme défini sur des sites. Un audit sera réalisé par la FUB après une période de trois mois pour constater la mise en place de mesures et donner le label.

La FUB a défini trois niveaux de certification en fonction du nombre de critères sur lesquels l'entreprise s'engage (services, aménagement, infrastructures, information...). Pour le label "bronze" 6 critères sont à remplir, 22 critères pour le label "argent" et 30 pour le laber "or". Ce dispositif devait être lancé le 28 janvier, mais le sera cet été a dévoilé la FUB à BFM Business.

Ce label pourrait ainsi redonner une nouvelle dynamique aux réparateurs. CycloFix se prépare déjà à développer ces services.

Nous allons lancer un crédit réparation pour permettre aux entreprises d'aider leurs équipes à faire des réparations dans le cadre du crédit mobilité", a confié à BFM Business Alexis Zerbib.

Ainsi, le vélo confirme la création d'un cercle vertueux qui au-delà de l'impact écologique, a un véritable rôle économique. Un rapport de l'Ademe publié en mai 2020 évalue les retombées économiques directes des usages du vélo à 9,6 milliards d'euros par an, avec la création de 80.000 emplois.

A l'horizon 2030, une part modale ambitieuse de 24% représenterait plus de 130 milliards d'euros de retombées socio-économiques", prévoit l'Ademe.

Ce potentiel a déjà eu des effets. Mercier, une marque française historique, a annoncé sa relocalisation en France. Elle crée un usine dans les Ardennes et annonce la création de 140 salariés dès cette année.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco