BFM Business

Comment Bercy veut inciter les Français à dépenser les chèques cadeaux du CE dans les petits commerces

Le marché des chèques cadeaux représente 2 milliards d'euros et se concentre à 70 % pour les fêtes de fin d'année

Le marché des chèques cadeaux représente 2 milliards d'euros et se concentre à 70 % pour les fêtes de fin d'année - MYCHELE DANIAU

Pour aider les commerçants, Bercy voudrait tripler le plafond de défiscalisation des chèques cadeaux et inciter les consommateurs à les dépenser dans des boutiques physiques.

Le gouvernement a-t-il encore des idées pour soutenir les commerçants à l'approche des fêtes de fin d'année? Selon Les Echos, Bercy aurait peut-être trouvé un autre moyen des les aider.

L'idée serait de relever le plafond de défiscalisation des chèques cadeaux des comités d'entreprises le faisant passer de 171 euros à 500 euros et inciter les consommateurs à faire leur dépenses dans des commerces physiques.

Rien n'est encore acté, selon le cabinet d'Alain Griset.

"Nous réfléchissons à une telle mesure, qui nous semble une bonne chose pour favoriser les commerces pour les fêtes de fin d'année. La décision sera rendue la semaine prochaine", explique du ministre délégué chargé des PME dans Les Echos.

Pour être efficace, cette décision doit être prise au plus vite. D'abord parce que les commerces doivent rouvrir le 28 novembre, mais aussi parce que c'est en décembre que les salariés reçoivent les chèques cadeaux des Comités sociaux et économiques (CSE) de leur entreprise.

Selon nos informations, Bercy ne retiendra cette piste que si elle bénéficie aux petits commerces pour les fêtes de fin d'année. La décision sera rendue la semaine prochaine. Ce marché pèse environ 2 milliards d'euros et se concentre à 70% lors des fêtes de fin d'année.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco