EARL GIBSON III / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
 

Avec seulement 823 albums physiques vendus, un rappeur est devenu le plus gros vendeur d’albums la semaine dernière aux États-Unis grâce au streaming et au téléchargement. C’est la première fois qu’un artiste atteint cette place avec si peu de ventes physiques.

Votre opinion

Postez un commentaire