× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Les procureurs japonais prévoient d'élargir les poursuites à l'encontre de l'ex-président du conseil d'administration de Nissan, pour minimisation de ses revenus dans des rapports financiers.
 

Carlos Ghosn aurait dissimulé 8 milliards de yens (62,3 millions d'euros) et non 5 milliards comme il lui était reproché, selon les médias japonais. Il est aussi suspecté d'avoir omis de déclarer 4 milliards de yens (31,2 millions d'euros) de bénéfice sur la vente de ses stock options. Un procureur estime qu'il encourt jusqu'à 10 ans de prison.

Votre opinion

Postez un commentaire