× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Le tribunal de Tokyo a accepté la mise en liberté sous caution de Carlos Ghosn, mais le procureur a fait appel pour que soit maintenu en détention l'ex PDG de Nissan et Renault.
 

Compte tenu de la fermeture des banques japonaises, très tôt dans la journée (à 15h) "même si la libération est confirmée en appel, on ne pourra pas rassembler l'argent de la caution aujourd'hui", ce qui reporte son éventuelle libération à mercredi" explique l'avocat de Carlos Ghosn.

Votre opinion

Postez un commentaire