Bruno Le Maire au Forum économique mondial de Davos
 

Après sa taxe GAFA visant les géants du numériques et leurs impôts trop légers, le ministre de l'Economie et des Finances plaide désormais pour un taux minimum d'impôt sur les sociétés au niveau mondial. L'objectif serait de réduire au maximum l'optimisation fiscale réalisée par les multinationales. 

Votre opinion

Postez un commentaire