BFM Eco

Bruno Le Maire: l'aide à l'achat de masques pour les plus modestes est sujet à regarder "attentivement"

Un homme portant un masque le 20 juillet 2020 à Lille, dans le nord de la France. Le  port du masque est obligatoire en France dans les espaces clos depuis ce lundi

Un homme portant un masque le 20 juillet 2020 à Lille, dans le nord de la France. Le port du masque est obligatoire en France dans les espaces clos depuis ce lundi - DENIS CHARLET © 2019 AFP

Alors que le port du masque est désormais obligatoire dans les lieux publics clos, de nombreuses voix d'élèvent pour demander une prise en charge financière de l'Etat. Pour le ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance le sujet n'est pas à écarter.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire n'a pas écarté mardi l'idée d'aider les ménages modestes à acheter des masques, au moment où le port de cet équipement de protection est devenu obligatoire dans les lieux publics clos.

"Est-ce qu'il faut une prise en charge complémentaire? Je trouve que c'est un bon débat, je n'ai pas la réponse ce matin, mais je trouve que c'est une question qui se regarde attentivement", affirmé Bruno Le Maire sur Franceinfo.

Depuis lundi, le port du masque est devenu obligatoire dans les lieux publics clos pour enrayer une reprise de l'épidémie de coronavirus, et pourra même valoir une amende de 135 euros en cas d'infraction.

Si le gouvernement a plafonné le prix du masque chirurgical à 95 centimes d'euros, "cela peut représenter effectivement pour des familles un coût important", a convenu Bruno Le Maire, soulignant que les entreprises et les administrations équipaient déjà leurs salariés.

A.-K.M avec AFP