Brexit: les aéroports régionaux dans l'inconnu pour leurs passagers britanniques

En France le "trafic britannique", c'est-à-dire les passagers d'un vol venant ou à destination du Royaume Uni, quelle que soit la nationalité, représente 13,5 millions de personnes, soit 6,8% du trafic, selon les chiffres UAF pour 2017.
 

L'hypothèse d'un Brexit sans accord fait peser sur les aéroports en France un risque de contrôle "à cinq ou six étapes" et de l'attente, avec une inconnue particulière pour les petits sites dépendant du trafic britannique, s'inquiète le président de l'Union des aéroports français.

Votre opinion

Postez un commentaire