La première ministre britannique Theresa May et le leader du parti travailliste Jeremy Corbyn le 6 novembre 2018.
 

Le parti travailliste va d'abord déposer un amendement réclamant le maintien du Royaume-Uni dans une Union douanière avec l'UE après le Brexit, et un deuxième interdisant un Brexit sans accord. Si ces amendements sont rejetés, le Labour prévoit d'en déposer un autre réclamant un nouveau référendum.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire