aeroport
 

Acheter des légumes bio ne suffit pas à sauver la planète. Alors que les classes supérieures ont une sensibilité environnementale plus poussée que les autres, elles sont celles qui ont la plus forte empreinte carbone, selon une étude du Crédoc. La faute aux équipements numériques et aux voyages.

Votre opinion

Postez un commentaire