× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Outre un faible endettement, "nous avons une situation de trésorerie très excédentaire, très positive", a relevé le patron d'Alstom.
 

Fort d'un carnet de commandes de 40 milliards d'euros, le groupe français, contraint de renoncer au rapprochement avec Siemens, repart de l'avant. Mais pourra-t-il échapper à moyen terme à un rapprochement avec un autre acteur?

Votre opinion

Postez un commentaire