10/12

Refoulés à coups de crosse

"Sur le site d’Helliniko, à Athènes, les réfugiés sont abrités dans l’ancien stade de hockey des jeux olympiques de 2004. Ghulam, venu d’Afghanistan avec sa femme et son enfant, était conducteur d’engins de chantier. Il a travaillé en Inde, à Dubaï. Il voulait offrir aux siens une autre vie que la guerre. A Idomeni, quand ils ont voulu entrer en Macédoine, la police macédonienne les a refoulés à coups de crosse. Ghulam fut si violemment frappé à l’abdomen qu’on a dû l’opérer d’urgence d’une hémorragie interne. Maintenant il a une longue cicatrice sur le ventre, comme un samouraï après un suicide raté. Il dessine sur les murs des fresques de réfugiés en larmes, et nous montre son interprétation du logo du HCR, dans laquelle les deux mains ne protègent plus, mais repoussent les réfugiés."

Texte Pierre Brunet ; photos Anaïd de Dieuleveult pour Solidarités International

A la rencontre des réfugiés en Macédoine et en Grèce