2/12

Participer à ce que l'on reçoit

"Dans l’ancien stade de hockey des jeux olympiques de 2004, sur le site d’Helliniko, à Athènes, nous sommes arrêtés par Sanam, une jeune Afghane, et sa mère. Sanam parle un anglais remarquable, appris dans son pays. Elle se propose pour servir d’interprète. Sa mère Zermina nous demande également si elle peut aider l’association humanitaire Solidarités International qui va intervenir sur place. Les réfugiés dépendent de l’aide humanitaire, mais sont souvent désireux de s’investir, de reprendre en main une partie au moins de leur vie, loin du cliché de l’assistanat. Chaque jour, un groupe d’entre eux aide aux distributions de nourriture du matin, du midi et du soir. Une distribution dure environ deux heures. Participer à ce que l’on reçoit, c’est une des manières de conserver sa dignité."

Texte Pierre Brunet ; photos Anaïd de Dieuleveult pour Solidarités International

A la rencontre des réfugiés en Macédoine et en Grèce