10/19

Tout le monde pourra voir ce que je sens

Ce sont les ONG en charge du camp qui ont sélectionné les enfants. Ils sont tenaillés par le besoin de témoigner: "Je veux apprendre la photographie parce que je crois que comme ça, tout le monde pourra voir ce que je sens, et ce que nous vivons", confie Maya Rostam.

Solav Khalil Qasem - Les Ateliers Reza

Voix d'exil: les enfants photographes du camp de réfugiés de Kawergosk