5/10

Grenade de désencerclement

Ces grenades, aussi appelées "dispositif balistique de dispersion", équipent les policiers depuis une décision de Nicolas Sarkozy en 2004. En explosant, elles projettent 18 petits morceaux de caoutchouc à une distance de 20 mètres et émettent une détonation de 160 décibels. Cette arme dite non-létale a été mise en cause dans les graves blessures dont souffre un photographe. Elles sont censées être lancées au ras du sol et uniquement en cas de danger imminent.

Armes: grenades DBD, DMP
Effets: effet sonore et projectiles en caoutchouc

Pierre Franck Colombier - AFP

Maintien de l'ordre: comment sont armés les agents en France?