4/12

Un procès historique

L'un des cas mentionnés par l'Institut de recherche sur les crimes communistes (IICCMER) fait état d'un prisonnier malade, mort faute d'avoir reçu les soins nécessaires. Alexandru Visinescu aurait tardé à autoriser un médecin à l'examiner. Ce procès est historique: 25 ans après la chute du régime totalitaire, c'est la première fois qu'un dirigeant de prison roumain comparaît pour ses crimes. Trente-cinq autres personnes, accusées elles aussi d'être des instruments de la terreur, vont comparaître.

Daniel Mihailescu - AFP

Procès du geôlier Alexandru Visinescu, un "Nuremberg roumain"