3/12

Prison du silence

Cette prison de 35 cellules a été surnommée "la prison du silence" car les détenus y étaient confinés dans l'isolement le plus total. "En tant que commandant, l'inculpé (...) a soumis les détenus politiques à des conditions de nature à entraîner leur destruction physique, en les privant de soins médicaux, de nourriture et de chauffage et en leur infligeant de mauvais traitements", indique l'acte d'accusation. "Visinescu était une brute qui nous passait régulièrement à tabac", témoignent d'anciens prisonniers.

Daniel Mihailescu - AFP

Procès du geôlier Alexandru Visinescu, un "Nuremberg roumain"