-

Ils s'insurgent contre le contrôle de Pékin et lancent un ultimatum: ou le chef de l'exécutif hong kongais démissionne, ou ils continuent la lutte. #OccupyCentral, devenu le mouvement des parapluies, a soudainement pris de l'ampleur, aiguillonné par la répression policière. Mais la mobilisation faiblit, et les contestataires sont d'autant plus galvanisés. Il s'agit de la pire crise politique depuis la rétrocession de l'Île à la Chine, en 1997.

Nicolas Asfouri - AFP