5/13

C'était un vrai bordel

"Il y avait des stands, des meubles, des gens de partout, se souvient-il. C'était un vrai bordel. Je pensais connaître le magasin, mais quand il a été vidé, c'est à ce moment-là que j'ai fait connaissance avec la Samaritaine" confie Yvon, ancien employé administratif.

Sophie Brändström

Mois de la photo Off: les coulisses de la Samaritaine