13/17

La parole libérée

Dès son arrivée à la tête du mouvement, les désaccords surgissent. Marine Le Pen est déterminée à mettre en place sa stratégie de normalisation, elle veut à tout prix changer l'image du parti, et Jean-Marie Le Pen, devenu président d'honneur, ne cache pas son agacement. En 2012, il qualifie publiquement sa fille de "petite-bourgeoise". La première grosse rupture survient dès avril 2011, avec le cas d'Alexandre Gabriac, qui a revendiqué une idéologie "nationale socialiste". Le père milite pour un simple blâme quand sa fille réclame, et obtient, l'exclusion. 

Alain Jocard - AFP

Marine et Jean-Marie, la saga familiale des Le Pen