5/11

Arzach (Les Héros de l’équinoxe, 1978)

"C’est un coup de chapeau au copain Moebius [pseudonyme de Jean Giraud, le dessinateur de Blueberry, NDLR]. On était pote depuis l’école à l’âge de 15 ans. Il m’a beaucoup impressionné, au début surtout. Son talent a toujours été éblouissant pour ceux qui l’ont côtoyé. Besson ne pourrait pas faire de film à partir d’Arzach, parce qu’il n’y aurait pas grand chose à raconter. On passe dans les canyons, c’est très beau, mais on ne peut rien raconter avec Arzach. Dans le même album, Les Héros de l’équinoxe, je me moque aussi gentiment de Druillet. Ils y ont droit tous les deux. C’est des saluts d’amitié. La BD permet tout."

Copyright Mézières Christin Dargaud 2017

Les Créatures de Valérian et Laureline Racontées par Jean-Claude Mézières