3/41

Mouvements de panique

Cette secousse a été ressentie jusqu'en Inde et au Bangladesh. A Katmandou, elle a créé un véritable mouvement de panique dans les cœurs d'une population déjà très durement éprouvée. Le ministre de l'Intérieur Laxmi Dhakal a déclaré que les zones les plus touchées par ce nouveau tremblement de terre étaient des districts montagneux, tels que Sindhuplachowk et Dolkha. Les autorités craignent des glissements de terrains, qui pourraient menacer de nombreux villages reculés.

Le tremblement de terre qui a ébranlé le Népal