8/41

L'accès aux zones reculées 

Les victimes, dans les grandes villes, commencent à être prises en charge de plus en plus efficacement par les hôpitaux, comme ici, à Pokhara, ville de 255.000 habitants du centre du pays. Mais les humanitaires pointent un problème de taille: l'accès aux régions reculées, moins peuplées, mais dont le besoin en aide humanitaire peut être très urgent.

Sajjad Hussain - AFP

Le tremblement de terre qui a ébranlé le Népal